Prédateurs de Maxime Chattam

Résumé :
Une guerre sans nom. Le débarquement libérateur est imminent. Parmi les GI's, la tension est extrême. Mais cela ne peut suffire à expliquer le crime abominable découvert sur l'un des navires alliés : un soldat a été retrouvé pendu à des crocs de boucherie, la tête remplacée par celle d'un bélier. Le lieutenant Frewin de la Police militaire et l'infirmière Ann Dawson dépêchée sur les lieux en sont convaincus : c'est l'oeuvre d'un tueur redoutable qui jouit de la souffrance qu'il inflige. Malgré le déclenchement de l'offensive, les meurtres se poursuivent avec un raffinement croissant dans l'horreur. Frewin et Dawson orientent alors leur enquête vers la 3e section de la compagnie Raven, une poignée de durs qui forme un cercle très spécial..
Avis
J'ai aussi commencé Prédateurs durant mon week end à 1 000. Autant dire qu'une fois les 1 000 pages dépassées, j'ai fais une petite pause avant de le reprendre. Ce roman a été très prenant et particulièrement dur mais je l'ai adoré d'un bout à l'autre.

L'histoire débute en plein milieu d'une guerre. On ne connait ni le pays, ni la guerre, mais cela n'a pas d'importance. On va alors suivre une unité de la Police Militaire, qui se retrouve à enquêter sur un meurtre particulièrement atroce. La Police Militaire, mais aussi Ann Dawson, une jeune infirmière sont formels, ce meurtre ne peut être avoir été commis que par un homme qui trouve son plaisir dans les souffrances qu'il procure aux autres. Ils vont alors orienter leur enquête vers une section particulière qui va se liguer contre eux, faisant front ensemble. 
L'enquête est loin d'être évidente à résoudre d'autant que c'est la guerre et que les personnages sont sur le champ de bataille...

Encore une fois, Maxime Chattam nous plonge dans ce que l'humanité à de plus horrible à offrir. Les meurtres se suivent et ne se ressemblent pas. Ils sont tous plus atroces les uns que les autres et soulèvent le coeur. Mais cette atrocité pendante m'a rendue encore plus accro à l'histoire, je voulais savoir qui en était l'auteur. 

D'autant qu'encore une fois, l'auteur nous offre une galerie de personnages captivante. Entre Frewin qui ne vit que pour les enquêtes criminelles et veut à tout prix résoudre celle ci, se passionnant pour la nature humaine et ce qui fait un meurtrier. Un soldat mais qui est buté et se rebelle parfois contre l'autorité. 
Mais aussi Ann Dawson, une jeune infirmière aux passions plutôt morbides, qui cache un lourd secret. Une jeune femme toujours pertinente dans ses analyses, qui traque le pire de l'humain dans les yeux et qui essaie aussi de s'en sortir en tant que femme.
Et encore Matters, le jeune sergent de l'unité, qui semble cacher certaines choses tout en gardant un certain point de normalité avec son entourage...
Et ce n'est que l'aperçu de ceux qui vont mener l'enquête alors je vous laisse imaginer les suspects ! ^^

J'ai longtemps cru avoir trouvé la solution à l'énigme, naïve que j'étais, pensant avoir enfin résolu un mystère avant que l'auteur ne nous le révèle. Mais j'avoue que me planter m'a rendu vraiment heureuse, parce que cela permet de garder tout le mystère jusqu'aux toutes dernières pages. 
Comme souvent dans les thrillers, je ressors de ma lecture presque triste de laisser les personnages en l'état. Adepte des romances et des belles fins, j'avoue que parfois j'aimerai quand même en savoir un peu plus sur la suite des personnages, et c'est particulièrement le cas ici. Je me suis énormément attachée à Frewin et Ann et j'aurais voulu plus ^^ 

Quant à l'écriture et au risque de me répéter, j'adore toujours autant le style de Maxime Chattam. Ses longues descriptions, ses fines analyses sur la nature humaine me rendent toujours accro et pour le coup, me ramènent aussi, un peu, à mes cours de criminologie ^^ 

En bref, j'ai été ravie de retrouver l'auteur dans un thriller plus classique qui m'a encore une fois captivée et aussi un peu fait frissonner de peur sur la nature humaine. 
Si j'avais un conseil ? Lisez Maxime Chattam ! 

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'avoue je plaide coupable je fais du forcing xD Mais aussi cet auteur est tellement top ^^

      Supprimer