Le Signal de Maxime Chattam

Résumé :
La famille Spencer emménage dans la petite ville perdue de Mahingan Falls. Pourtant les nouveaux venus n'y trouvent pas la tranquillité espérée : suicides mystérieux, disparitions de jeunes filles et autres accidents peu naturels s'enchaînent, semant l'angoisse chez les enfants Spencer. Ethan Cobb se doit d'enquêter.
Avis
Autant l'année dernière je n'avais pas succomber à l'achat du grand format de Maxime Chattam (je venais alors de le découvrir mais je savais déjà qu'il deviendrait mon auteur de thriller préféré au monde), autant cette année je n'ai même pas chercher a lutter. Le jour de la sortie je me suis ruée sur ce roman et je n'ai pas tardé a le débuter. Et j'ai adoré d'un bout à l'autre !!

Le roman débute avec un déménagement. La famille Spencer déménage de New York à Mahigan Falls, dans l'optique de quitter la frénésie new-yorkaise et de revenir à une vie plus calme et tournée vers ce qu'ils aiment. Tous les cinq emménagent alors dans La Ferme, une grande maison qui a tout pour plaire. Mais c'est sans compter sur ces cris qui brouillent les conversations téléphoniques, les événements étranges qui semblent se produire autour de la maison. Chaque membre de la famille va se retrouver confronté à des événements qui vont remettre en cause toutes leurs certitudes... 

Dès les premiers chapitres l'auteur pose l'ambiance du roman. Et autant le dire tout de suite, je ne veillais absolument pas après avoir lu les cinq premiers chapitres (en même temps l'auteur a su retranscrire à merveille un de mes cauchemars les plus récurrents quand je dois garder des enfants...) 
Après ces premiers chapitres, le cœur battant, j'étais donc prête à tout lire, à tout entendre... Mais je n'étais clairement pas prête pour la suite. Pour voir vaciller les certitudes des personnages, pour les voir en danger en permanence... 

En plus de ça, la famille Spencer est une famille tout à fait ordinaire ou presque. Un écrivain, une présentatrice télé, deux ados et une petite Zoey. Très facile donc de s'identifier et de s'attacher et de trembler avec eux et pour eux. 
J'ai adoré Olivia, cette mère prête à tout pour sauver sa famille, telle une louve. Chad et Owen, les deux ados qui oscillent entre peur, courage et inconscience. Tom, le père, prêt à tout pour que la famille puisse avoir une vie normale. 

Il y a énormément de personnages secondaires et j'avoue que sur le final, alors que l'auteur réglait son compte a tout le monde, je l'ai un peu regretté. Seul le sort des Spencer et des copains de Chad et Owen m'intéressaient, les autres pouvaient bien mourir (oui je suis horrible je sais ^^'). Mais il n'empêche que la galerie de personnages secondaire était vraiment sympa à découvrir. Chacun apportait quelque chose de différent à l'histoire. Et puis, surtout, c'était très représentatifs des habitants d'une petite ville. 

Ce roman est une sacrée brique et c'est quelque chose que j'ai vraiment adoré aussi (qu'est ce que je n'ai pas aimé, me demandez vous ?). Cette longueur est top parce que le roman a vraiment le temps de s'installer, et les premiers frissons d'horreurs de se laisser oublier pour se concentrer vraiment sur toute l'intrigue et sur tous les petits détails. Cela donne un roman très posé mais qui n'en perd pas pour autant son addictivité. 
En plus de cela, l'objet livre en lui même est absolument magnifique. Et je dois avouer que j'en suis tombée amoureuse dès que je l'ai eu en main. 

Je ne rajouterai qu'un seul petit détail à cette chronique, pour dire qu'encore une fois j'ai adoré le style de Maxime Chattam. Il a toujours les bonnes phrases aux bons endroits pour nous faire imaginer le pire. Avec cette lecture, je me suis transportée à Mahingan Falls et j'ai eu l'impression de me balader entre ses murs pendant toute la lecture. 
Mention spéciale pour ses fins de chapitre, parce qu'à chaque fois que j'étais déterminée à fermer le bouquin, en trois phrases à peine, il me convainquait de lire encore un chapitre. Et également pour son final, puisque dans les 100 dernières pages, je n'ai pas pu m'arrêter, ni pour boire, ni pour manger et encore moins pour respirer. J'étais tenue en apnée, impatiente et craintive de découvrir l'issue de cette histoire. 

Je vais m'arrêter là, juste pour dire que j'ai adoré, que ce roman valait largement le prix qu'il coûte, qu'il est génial, qu'il est parfait pour la saison, que j'ai encore le coeur qui bat rien que d'y penser. Et que je suis juste totalement fan. 

8 commentaires:

  1. J'avoue que je le vois pas mal sur les réseaux sociaux depuis sa sortie, et je suis une grande fan de Chattam, même si ce genre de roman n'est pas trop mon tripe, il m'intrigue quand même beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te conseiller de tenter ^^' Après si c'est pas ton genre, c'est quand même bien différent d'Autre Monde ^^'

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais lu de roman de cet auteur mais j'espère tenter un jour ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Je tombe sur cet avis des siècles en retard, mais c'est ça les joies du net. ^^ Bref, moi aussi je dois dire que j'ai bien apprécié ce roman, même si mon enthousiasme est moindre que le tien. Et ça tient à une seule chose : je suis assez familier du fantastique et pour moi, le bouquin est un peu trop sage et se contente de reprendre des formules éprouvées. Reste un super moment de lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui du coup c'est sur que pour quelqu'un familier du genre il est sans doute assez classique ^^ Mais du coup pour une novice comme moi, c'était bien suffisant ^^ (je dois dire que j'ai bien flippé en le lisant ^^)

      Supprimer