Les Chroniques de St Mary, tome 2, D'Echos en échos de Jodi Taylor

Résumé :
Les visites dans le passé reprennent à l'institut de recherche historique de St Mary. Maxwell et ses excentriques confrères historiens partent pour de nouvelles aventures à travers le temps. Promue directrice du département d'Histoire, Maxwell va contrer, à l'aide de son équipe, les plans de leurs ennemis qu'ils croyaient neutralisés. C'est l'Histoire tout entière qui est menacée par ces fantômes du passé. Au bord du burn out, l'historienne utilise ses dernières forces pour maintenir l'équilibre dans l'Histoire et dans sa vie privée. Non sans rudesse, elle doit faire face à l'attaque de Jack l'Éventreur, à un St Mary du futur quelque peu différent, un séjour improvisé à Ninive, ou encore à la mort étrange d'Élizabeth Ière d'Angleterre.
Avis
Après avoir eu la chance de lire le premier tome, j'étais curieuse de découvrir le deuxième. Et autant dire que j'ai vraiment apprécié cette lecture. 

L'histoire reprend pour nos historiens. Et pour fêter le dernier saut de Kal, elle a fait le choix de partir à l'époque de Jack l'Eventreur, et d'emmener Max avec elle. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu, loin de là. Mais l'ennemi est toujours présent, et saute dans le temps avec beaucoup de facilité. N'hésitant pas à kidnapper d'autres personnes, ou à s'essayer à changer l'histoire. Nos équipes de St Mary doivent donc se battre pour limiter les effets de ce que Ronan peut déclencher. Et c'est loin d'être de tout repos pour eux. 

Arrivée à ce deuxième tome, je remarque une chose qui est un peu perturbante. J'ai l'impression que tout l'histoire a été écrite d'une traite et qu'elle a ensuite été découpée en tomes. Du coup, je cherche la cohérence de celui ci... Autant le premier pouvait s'expliquer, notamment parce qu'il fallait poser un univers assez dingue, autant dans celui ci j'aurais aimé une intrigue vraiment plus liée. J'ai plutôt eu l'impression de lire une série d'intrigue à la suite, sans vraiment de rapport les unes avec les autres et c'est un peu frustrant. 

Pour le reste, j'ai pris beaucoup de plaisir à visiter les différentes périodes avec nos personnages. On découvre un peu ce qu'il se passe mais à chaque fois très rapidement, ce qui est une nouvelle fois frustrant. Mais je n'ai clairement pas eu le temps de m'ennuyer au fil des pages, j'ai dévoré le roman pour voir ce qui allait encore arriver. Parce qu'il est clair qu'à St Mary, c'est le foutoir tout le temps et donc c'est assez marrant de les voir en apparence aussi désorganisé alors qu'ils sont quand même des champions. 
Mention spéciale aux premières pages, qui détaillent les personnages apparaissant au fil du roman, les petites annotations m'ont beaucoup fait rire. 

Pour ce qui est de Max, puisqu'elle est le personnage ligne rouge de l'histoire, elle m'a beaucoup plu. Elle a encore énormément de travail à faire sur elle même, mais elle est habitée par la passion de l'histoire (et du thé ^^) et je trouve qu'elle gère plutôt bien. Même s'il est clair qu'elle a eu une vie difficile et qu'elle la fuit le plus possible. Je me suis énormément attachée à elle, et c'est un personnage que j'adore. Elle dit ce qu'elle pense, agit comme elle le veut et du coup elle a cette petite touche très amusante qui me plait beaucoup. 

Comme je l'ai dit, j'ai quand même quelques points de frustration dans ma lecture, mais dans l'ensemble, cela reste une histoire vraiment sympa, qui se lit bien. Après, la science fiction n'est clairement pas un genre que je lis habituellement ^^ Mais je prends plaisir à découvrir cette série et j'espère que j'aurais l'occasion de lire la suite quand elle paraîtra. 

Quant au style de l'auteure, il reste un style que j'apprécie, plein de descriptions avec des dialogues mordants. 

En bref, j'ai passé un bon moment malgré quelques frustrations. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire