Fight with Darkness de Lucie F. June

Résumé :
Une Dark romance ou se mêlent violence, chantage et manipulation.Aux yeux de tous, Aleyna a une vie de rêve : une famille aimante, des études intéressantes, et surtout un petit ami passionné, doux et tendre.Ça, c'est qu'elle veut faire croire. En réalité, depuis deux ans, Aleyna vit un enfer quotidien. Son amoureux est son bourreau, il a fait d'elle sa poupée qu'il martyrise, brise et déchire selon ses désirs. Et il exerce sur elle le plus odieux des chantages : si elle lui échappe? sa petite s?ur prendra sa place.Alors Aleyna se sacrifie, sans savoir combien de temps elle pourra tenir. Mais sa rencontre avec Alec, escort boy aux yeux lumineux, pourrait bien tout bouleverser.
Avis
Quand j'ai reçu ce roman, j'étais super curieuse de le découvrir. Une dark qui me semblait vraiment prometteuse et j'ai donc fait passer cette lecture en priorité dans ma PAL. Et autant j'ai beaucoup aimé, autant quelques détails m'ont quand même un peu chagriné...
Petite précision : il s'agit d'une dark romance, donc à ne pas mettre entre toutes les mains. 

L'histoire est celle d'Aleyna, une jeune femme qui vit l'enfer dans sa vie de couple depuis deux ans mais qui fait tout pour que rien ne paraisse. Aux yeux des autres elle a un petit ami, certes un peu jaloux, mais qui prend soin d'elle, une vie assez facile parce qu'elle vient d'un milieu aisé, des amis, et elle étudie ce qui lui plait... Mais tout est loin d'être rose pour elle, surtout quand Elias fait peser des menaces sur son adorable petite soeur pour contraindre la jeune femme à lui obéir... Et cela aurait pu durer encore longtemps. Mais c'est sans compter sur la rencontre d'Aleyna avec Alec, un jeune homme, escort boy, qui pourrait bien ramener la jeune femme à la vie... 

J'ai beaucoup accroché à l'histoire, le résumé m'avait intrigué et les premiers chapitres m'ont conquises. On découvre une jeune femme sous l'emprise de son petit ami, qui ne voit pas d'issue à sa situation. Et en même temps, un escort boy qui fait ce travail pour pouvoir financer ses études mais n'en est pas fier, loin de là. Tous les deux m'ont beaucoup touché, et si on rajoute la cruauté d'Elias par dessus, tout était réuni pour que je suis addict au roman. Bien sûr, la situation ne pouvait pas rester en l'état et il fallait qu'elle évolue. Et c'est là que se pose mon problème principal avec ce roman. A mes yeux, il est divisé en deux phases d'actions et au milieu, une phase d'attente. Et je dois vous avouer que cette phase d'attente m'a semblé d'un long... J'ai eu l'impression que rien ne se passait. Alors que tout ce qui était arrivé avant avait un traitement psychologique très important, soudainement on se retrouve avec un statu quo... Ils font des trucs, mais rien qui ne fasse avancer les choses... C'est un peu dommage à mes yeux.

Côté personnages, l'auteure nous offre donc Aleyna, totalement brisée par son petit ami, mais qui reprend vie avec Alec. D'un coup elle se rend compte qu'elle peut encore avoir des émotions, et qu'elle pourrait avoir envie de s'en sortir malgré tout ce qu'elle devra subir pour y arriver. Elle fait preuve d'une force assez impressionnante et d'un courage inouï. Et du coup, cela me rend encore plus triste, j'aurai voulu tellement plus avec ce personnage, notamment sur sa reconstruction. Elle est sous l'emprise d'Elias, et c'est le genre de 'dégâts' psychologiques qu'ils ne se résolvent pas en un claquement de doigt. Donc un peu de frustration de ce côté.

Quant à Alec, je trouve que l'auteure a parfaitement bien traité ce personnage. Il illustre à la perfection la douleur et la rage que cela peut être de se retrouver face à une personne victime de violences. Forcément, il m'a énormément touché, parce qu'il se bat pour Aleyna, sans cesse, sans arrêter une seule seconde. C'est la force de l'amour qui l'habite et quoi qu'il doive endurer, il le fait. 

Je ne dirais rien sur Elias. De toute façon c'est juste un mec absolument atroce... 

La force de ce roman c'est que même s'il a parfois des allures de film de gangster, il montre à quel point une emprise peut être forte, à quel point un connard peut aller loin, à quel point cela peut être dur de parler, de lutter... C'est une histoire sombre, dure, parfois glaçante. Mais c'est, je pense, l'histoire de femmes et d'hommes, qui vivent ces violences au quotidien. Des personnes qui auraient besoin d'un Alec pour ouvrir les yeux, pour essayer de se battre, pour reprendre goût à la vie. 

Le style de l'auteure m'a beaucoup plu. Les chapitres sont courts, cela m'a rendu accro à l'histoire. Et surtout, elle arrive assez bien à retranscrire les émotions des personnages. Mais j'ai trouvé un usage très redondant sur la fin de garder les révélations le plus tard possible (je veux pas spoiler, mais exemple : il se passe un truc et quatre personnes ont potentiellement perdues la vie ou survécu au truc. Glissement dans le temps, on se retrouve à l'enterrement et on n'obtient le nom de ce qu'on enterre seulement quatre ou cinq pages après le début de la cérémonie ou alors quand la cérémonie est terminée...). Qu'on utilise ce procédé une fois, je veux bien. Mais là c'était vraiment abusé à mes yeux... Je trouve cela dommage, d'autant que j'ai vraiment apprécié le style de Lucie F. June tout le long de ma lecture.

En bref, malgré quelques défauts, cela reste une bonne dark romance pour qui aime le genre :) Et qui traite un sujet de société très important. 

6 commentaires:

  1. Je le vois beaucoup sur les réseaux sociaux en ce moment, il me fait bien envie celui là ;)

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais que j'ai peur de me lancer dans une Dark en dehors des Pepper Winters ^^ Mais je me dis pourquoi pas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah je comprends ;) Celle ci est sympa quand même ;)

      Supprimer